fbpx

Vous ne connaissez peut-être pas le terme mais je peux vous assurer que vous savez ce que c’est : les snack content fourmillent sur la toile. Ce sont des formats courts qui jouent souvent sur le visuel pour happer votre attention. Vous savez, ces micro-contenus que vous consommez partout et rapidement comme dans le métro ou en attendant le bus ou vos amis qui sont, encore, en retard !  Et voilà, maintenant vous savez mettre un nom dessus.

Mais pourquoi je vous en parle aujourd’hui ? Parce que, j’ai envie de vous expliquer plus en détails, d’où ça vient et à quoi ça sert. De vous aider à comprendre pourquoi on en produit de plus en plus. Et cela peut vous être utile pour votre stratégie de contenu, par exemple.

Un exemple typique de snack content. Une vidéo courte de 3 minutes de Loopsider.

Le Snack Content et l’économie d’attention

 Aujourd’hui, notre temps attention s’amenuise, ce qui en fait une denrée rare (je vous renvoie à la théorie de l’offre et de la demande). Dans une société où l’information est abondante, le consommateur volatile ne sait plus où donner de la tête. À l’ère de l’hyperconnectivité et de l’infobésité, l’économie de l’attention reconfigure, ainsi, nos modes de communication et c’est là que né le snack content.

Je fais un petit détour étymologique mais je pense que vous l’aviez déjà remarqué :

– ‘snack’ est un anglicisme signifiant un encas donc quelque chose de simple et facile à consommer
– ‘content’ est la traduction anglaise de ‘contenu’

Le ‘Snack content’ est donc un micro-contenu formaté qui va permettre de faire passer une information rapidement. Il a pour but principal d’attirer notre attention. Spécialement adapté à nos nouveaux modes de consommation, le snack content se démarque en revêtant un habit divertissant. Il est rapide à consommer, parfait pour les réseaux sociaux et les mobiles. Le temps d’attention d’un internaute étant de 8 secondes en 2019, on comprend l’intérêt du snack content.

Certains médias comme Brut, Konbini… ont, par ailleurs, bien compris cette stratégie. 

« L’intérêt du public sature plus vite car il y a plus de contenus produits »
Philipp Lorenz-Spreen, co-auteur de l’analyse ‘Accélérer la dynamique de l’attention collective’

Le snack content par son aspect divertissant permet de capter facilement l’attention de l’internaute.

Aller droit au but en divertissant ou informant

Les snack content sont le résultat de l’attente des consommateurs : une solution rapide à un problème donné. Ou plutôt, une réponse rapide à une information recherchée.

Cependant, malgré un contenu consommable facilement et rapidement, il ne faut pas délaisser la qualité. En effet, Snack content ne signifie pas Junk Content. Ainsi, il doit toujours y avoir un but derrière chaque contenu partager.

Le snack content va permettre de divertir le consommateur en lui apportant une information bénéfique.

« Le moment est venu de publier moins mais mieux ! » – analyse Aurélien Rousseau

Le snack content peut être humoristique, informatif ou encore insolite. Sans fioritures, le message est délivré.

Pourquoi nous sommes attirés par les snacks contents

Ce qui s’oppose à l’attention dans le sens de concentration, c’est la distraction !

Souvent la distraction vient de notre hyperconnectivité, une notification sur notre portable et on se retrouve dessus pendant plus de temps qu’escompté. On scrolle, on scrolle puis on tombe sur un contenu qui nous intéresse. Et bien souvent, ce contenu s’avère être du snack content. Le message est direct et nous laisse parfois sur notre faim. Il nous impacte, nous procure des émotions.

Les réseaux sociaux sont conçus, grâce à leur design, de façon à capter notre attention. Ce qui en fait des plateformes parfaites pour partager les snack content. En plus, ces derniers sont mobile-friendly et puisque l’on passe énormément de temps sur nos mobiles, cela est parfait. Donc, les snacks content vont orienter notre attention. Lorsqu’on scrolle et que l’on tombe enfin sur ce type de contenu, on a enfin atteint la fin d’une tâche (le scroll), ce qui active notre circuit de récompense et donc la dopamine. Ce type de contenu devient donc addictif et on en redemande toujours. Et bien entendu, les réseaux sociaux, avides de votre temps d’attention, les favorisent.

Et là où le snack content est intelligent, c’est qu’il est capable de nous fournir plus pour nous rassasier !

“Les contenus courts sont l’occasion de rediriger le consommateur vers un contenu plus long.” raconte Quentin Baltus

Segmenter et diversifier ses contenus

Une des stratégies marketing impliquant le snack content consiste à produire des contenus longs puis les segmenter afin d’en faire plusieurs contenus courts soit du snack content ! Ainsi, le snack content devient un appât vers un contenu dit plus lent (comprendre long). Et cela, vous permet de produire du contenu sans trop d’efforts.

Une seconde stratégie du snack content est de décliner un contenu en plusieurs formats : d’article à vidéo, de current curation à podcast… Ainsi, chacun y trouve son compte.

Segmenter et diversifier les contenus ont pour avantage d’amener du rythme et de ne pas lasser son audience.

Voici un exemple, le magazine Tapage a partagé un post sur Instagram qui résume et amène à lire son article produit en amont 👇

Self Care

3 (vrais) tips pour calmer une crise d’angoisse

L’article Tapage

Quels sont les intérêts du snack content ?

Ces micro-contenus font parti du marketing viral. Il est produit afin de déclencher des émotions, des réactions ou des actions chez le consommateur. La plupart du temps, de l’engagement, de l’interaction.

L’intérêt du Snack Content est de marquer les esprits pour gagner en visibilité et notoriété.

Mais le snack content a aussi d’autres avantages :

  • le gain de temps : de production par rapport au slow content, en fragmentant de longs contenus
  • donner du rythme à une stratégie de contenu : en alternant slow et snack content, en diversifiant les types de contenus
  • accroître l’intérêt et la curiosité des internautes : en les marquant, en les divertissant

Comment faire du snack content ?

Il y a plusieurs formats possibles pour ce type de contenus :

  • des articles courts d’environ 300 mots, idéal pour un blog
  • des vidéos courtes comme font Loopsider ou  Brut, parfaite pour envahir les réseaux sociaux
  • des gifs, Giphy va devenir votre meilleur ami pour ça
  • des infographies, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour cela avec des sites comme Dribbble 
  • des citations, classique mais toujours motivant et engageant
  • des memes homemade grâce à des sites comme IMGFlip
  • du content curation, créer de l’engagement en interagissant avec votre communauté, en partageant des contenus qui vous plaisent et intéressent
  • etc.

Il y en a pour tous les goûts, le but est que cela soit court et impactant. Que cela attire notre œil et notre attention. Le visuel est donc primordial.

Le storytelling, le copywriting et le format vidéo vous permettront de créer des contenus percutants et engageants. Pour gagner encore plus en visibilité grâce aux vidéos, n’hésitez pas à sous-titrer ces dernières.

Se lancer dans le Snack Content

Ce type de contenu vous tente ?  Pour vous aidez à vous lancer, voici 6 conseils classiques mais pertinents à appliquer à vos snack content :

  1. Adaptez le contenu à la plateforme de publication : une vidéo courte sera mieux adapté aux réseaux sociaux que sur un blog. 
  2. Optez pour la qualité : même si le contenu est court, il se doit d’être qualitatif
  3. Diversifiez vos contenus : le snack content se décline en plusieurs format, n’hésitez pas en user, cela apportera du rythme et ne lassera pas votre public
  4. Ajoutez des Call-To-Action (CTA) : selon vos contenus, un CTA peut permettre d’accroître l’engagement chez votre audience et d’atteindre plus aisément vos objectifs marketing
  5. Inspirez-vous de l’actualité : le newsjacking permet de solliciter un point commun entre votre entreprise et une tendance/actualité pour créer facilement un snack content
  6. Pensez “mobile first” : la part du trafic mobile est supérieur à celle d’ordinateur et en 2019, d’après App Annie, la moitié des habitants de la planète ayant un Android passez 3 heures et 40 minutes dessus

Voilà, maintenant, le snack content n’a plus de secret pour vous alors n’hésitez pas le tester mais avec modération !

Et n’hésitez pas à opter pour Capté si vous avez besoin de sous-titrer 😉

Le Snack Content vous tente ?

Sous-titrer votre vidéo avec Capté

Laissez un commentaire